Institutional Scholarship

Le choc à la banalisation: Réponse du Monde à l’ascension du

Show simple item record

dc.contributor.advisor Rice-Maximin, Micheline
dc.contributor.author Asplin, Daniel
dc.date.accessioned 2021-04-13T17:32:02Z
dc.date.available 2021-04-13T17:32:02Z
dc.date.issued 2017
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/10066/23023
dc.description.abstract Respirer un peu » (Bole-Richard, 1983b). C’était le titre dans Le Monde pendant la campagne du Front National (FN) pour les élections municipales dans la ville de Dreux. L’auteur a pensé que la réussite du FN dans l'élection était inquiétante mais aussi un événement isolé. C'était pourquoi il disait respirer; le FN n'était pas une vraie menace. Une année plus tard, le succès du Front National continuait avec l’élection pour le Parlement européen dans les années 1984. Le ton des articles qui ont suivi dans Le Monde a changé avec des titres comme « Et maintenant? » (Sergent) et « Français, au secours! » (Delorme). Ce changement d’opinion démontre la gravité avec laquelle Le Monde a traité le FN après 1984. En seulement un an, la perception des médias français a changé drastiquement. en_US
dc.description.sponsorship Swarthmore College. Dept. of Modern Languages & Literatures en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.rights Full copyright to this work is retained by the student author. It may only be used for non-commercial, research, and educational purposes. All other uses are restricted.
dc.title Le choc à la banalisation: Réponse du Monde à l’ascension du en_US
dc.rights.access No restrictions en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search


Browse

My Account